Hert_Guillaume

La French Tech Alsace accueille son nouveau coordinateur !

Guillaume Hert est le nouveau coordinateur de la French Tech Alsace. Il a bien voulu répondre à nos questions concernant son parcours, ses motivations et ses ambitions pour le développement des start-ups en Alsace.

Guillaume, pourriez-vous nous parler de vous, de votre parcours professionnel avant votre arrivée à la French Tech Alsace ?

Je suis né à Strasbourg, je vais bientôt fêter mes 47 ans et je suis père de trois enfants. J’ai fait mes études à Strasbourg, à la Faculté de droit puis à l’Ecole de Management. J’y ai suivi une formation commerciale puis en développement durable. En ce qui concerne mon parcours professionnel, j’ai derrière moi une longue expérience dans les technologies numériques, notamment au sein de l’entreprise « CISCO », constructeur informatique. J’ai par la suite créé une start-up cleantech « In-air solutions ». Cette dernière est d’ailleurs passée par l’incubateur SEMIA et est aujourd’hui hébergée par l’Université de Strasbourg. A partir de 2015 et jusqu’à récemment, j’étais à la direction de la société informatique « 2CRSI », une PME régionale à vocation internationale qui s’est lancée dans l’export vers les Etats-Unis ou encore Dubaï. « 2CRSI » fabrique notamment des serveurs informatiques pour les industriels, les Data Centers etc. J’ai quitté ce poste pour celui de coordinateur de la French Tech Alsace.

Pourquoi rejoindre la French Tech Alsace ? Que pensez-vous lui apporter ?

Je rejoins la French Tech Alsace car j’ai été à ses côtés depuis ses tout débuts. Si je suis à ce poste aujourd’hui, c’est aussi car j’ai défendu les nombreux dossiers de candidatures alsaciens pour la labellisation French Tech. Je souhaite valoriser à la fois l’export et l’entrepreneuriat, mais également l’innovation en Alsace. Ce que j’apprécie aussi particulièrement, c’est l’esprit de groupe entre les entrepreneurs. C’est pourquoi j’ai fait ce choix de rejoindre la famille French Tech Alsace.

Ce que je peux apporter à la French Tech Alsace ? Je crois, premièrement, une vision pragmatique, car j’ai moi-même été « de l’autre côté » en tant que « startupeur ». Je suis à même de comprendre les challenges et les besoins des start-ups car j’ai été à leur place auparavant. Je connais aussi tous les codes nécessaires afin de mettre en œuvre une stratégie efficace pour le soutien et le développement de l’entreprise sur le territoire. Fort de mon expérience avec « CISCO », je souhaite aider les start-ups à prendre de l’ampleur. Je souhaite les accompagner, pourquoi pas, jusqu’à l’internationalisation. Pour cela j’apporterai à la French Tech Alsace un réseau et une expertise. Mais c’est surtout ma passion de l’entrepreneuriat que je souhaite partager.

Quelle vision avez-vous de la French Tech Alsace ? Quelle est votre ambition pour elle ?

La French Tech Alsace, c’est une équipe qui œuvre en complémentarité avec un vaste réseau d’acteurs de l’innovation et de l’entrepreneuriat. Les agglomérations de Strasbourg, Mulhouse, Colmar ainsi que d’autres acteurs comme la Région Grand Est et la CCI Alsace Eurométropole travaillent ensemble dans l’intérêt des entrepreneurs alsaciens et en particulier des start-ups, le cœur de la French Tech Alsace.

J’ai pour ambition de fédérer toutes les énergies autour des startups en Alsace. Je souhaite aussi accompagner le mouvement existant. Je veux continuer à développer la French Tech Alsace et lui apporter une impulsion nouvelle et positive. Pour cela je compte sur le soutien d’une équipe en devenir et des partenaires du territoire. Car je ne piloterai pas seul, mais entouré de tout cet écosystème dont le travail est essentiel !